Quand le moment est venu de lâcher prise

Depuis le 13 mars (peut-être avant, peut-être après!), notre vie a brusquement changée. Certains ont perdu leur emploi, d’autres continuent leur travail jugé « essentiel » (un grand merci à vous!), d’autres se retrouvent à gérer les enfants à temps plein tandis que d’autres sont mis en quarantaine après un diagnostic positif ou un retour de voyage. Peu importe ta situation actuelle, nous vivons tous le même défi: un virus invisible qui a bousculé nos vies de façon drastique.
Nous retrouvons plusieurs opinions sur le sujet et avec le stress engendré par cette situation les esprits s’échauffent parfois. Il est primordial d’apprendre à vivre au moment présent plus que jamais. Il est temps de mettre en pratique ce que tu as appris au fil des années. Tu as assisté à des ateliers de gestion de stress? Alors GO mets en pratique ce que tu as si bien appris. Tu as assisté à des retraites de méditation? Pourquoi ne pas en profiter pour apprendre certaines de ces techniques à tes enfants. Il est temps de prendre soin de nous. La vie t’offre cette belle opportunité d’évoluer, saisis-la dès maintenant, si le coeur t’en dis!


Le lâcher prise peut paraitre difficile par moment et c’est normal. C’est accueillir ce qui est maintenant, c’est avoir la foi, faire confiance en ce qui est.



Certains diront que c’est un peu la pensée magique que de se dire que tout va bien aller. Peut-être ont-ils raison mais peut-être aussi ont-ils tort. Si pour toi, ça te fais du bien de mettre un arc-en-ciel à ta fenêtre alors fais-le. Si pour toi ça te fais du bien de regarder une série en pyjama sur ton divan à manger du popcorn, alors fais-le. Si pour toi, c’est mieux de passer du temps avec tes enfants, alors fais-le! Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses. Ce qu’il faut cependant, c’est demeurer chez soi et attendre que la crise passe. Ça c’est un fait, quelque chose qui doit être mis en pratique dès maintenant (si ce n’est déjà fait!). Pour ce qui est de ce que tu fais chez toi, ça ne regarde personne d’autre que toi!
Concentre-toi sur ce qui va bien et non sur le manque. Lorsque nos pensées se dirigent vers le manque, l’esprit s’emballe et nous avons l’impression que notre situation est pire que ce qu’elle est réellement. Reviens à ce que tu as en ce moment.

Ce sur quoi tu portes ton attention prend de l’expansion.


Là où tu dois être vigilant c’est le moment où tu crois que tu t’enfonces, que tu ressens à l’intérieur que quelque chose ne va pas. N’hésite pas à demander de l’aide. Le but n’est pas de s’isoler des autres totalement, le but est de s’isoler physiquement pour aider à stopper la propagation du virus.
Sur ce, je te souhaite ce qu’il y a de mieux selon ta perception à toi de ce qui est le mieux!
La vie est faite pour être vécue, alors vis-la à fond… chez toi!

avril 3, 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *