Et nous dans tout ça?

24 juillet 2016 0 Par Claudine Rainville/ Pensées Santé

aware-1353780_960_720

Nous avons tous été un jour ou l’autre dans une relation où, au final, nous ne nous épanouissions plus. Que ce soit avec un membre de notre famille, un ami ou même un partenaire de vie. Nous sommes des êtres en pleine évolution et encore plus pour ceux et celles qui sont très réceptifs au changement vibratoire qui se passe en ce moment.

Nous cheminons dans une direction avec un partenaire pendant « X » nombres de semaines, de mois, d’années puis un jour on se rend compte que ce n’est plus ce que nous recherchons. Nous sommes à la croisée des chemins et le temps est venu où l’on doit faire un choix. Lorsqu’une relation ne nous convient plus, je crois que la première chose à faire est d’en discuter avec la personne concernée. Pas de blâme ou de dispute. Le but ici n’est pas de faire porter le chapeau à un quelconque coupable puisqu’il n’y a pas de coupable. Chaque personne étant différente, l’évolution l’est également.

Il n’y a pas 36000 solutions comme on dit!

citation-d-e-m-foster

Prendre sa pleine responsabilité lors de rupture, c’est la base selon moi. En prenant conscience de ce qui ne nous convient plus, nous nous aidons mais nous aidons également l’autre à grandir. Nous avons le choix de continuer, de se donner une chance en travaillant en partenariat avec l’autre si celui-ci est ouvert mais s’il y a fermeture, il est peut-être temps de mettre un terme à cette relation qui ne nous apporte plus ce dont nous avons besoin. Il fut un temps où c’était exactement ce dont nous avions besoin.

Alors remercions cette personne de nous avoir fait grandir et de nous avoir permis de vivre ce bout de chemin à ses côtés. Permettons-nous de ressentir et de vivre les émotions que nous ressentons. Que ce soit le chagrin, le soulagement, la joie; Vivons-le pleinement car cela aussi nous permettra de grandir, d’évoluer. Permettons-nous de devenir une meilleure version de nous-même en laissant libre court à ce qui se passe en nous.

Respectons-nous, tout simplement!

Namaste

Claudine