S’aimer, et pourquoi pas?

25 janvier 2016 0 Par Claudine Rainville/ Pensées Santé

girl-1317084_1280

Trouvez-vous qu’il est difficile de nos jours de dire « Je t’aime »? Comment réagissez-vous lorsque quelqu’un vous le dit? Êtes-vous confortable? Nerveux? Heureux?

Je ne viens pas d’une famille où l’on se disait des « je t’aime » mais on se le démontrait. Ma famille à moi, je l’ai commencé très tôt (Eh oui, à peine 19 ans!) et j’ai élevé mes filles un peu comme j’avais été élevée puis… j’ai changée. J’ai décidé de commencer à dire « je t’aime » à mes enfants et non seulement à le démontrer en croyant qu’ils sauront reconnaître ces mots dans mes gestes. Avec les enfants, on doit se le dire c’est tellement plus facile, ils sont au-dessus des apparences mais qu’en est-il de nous? C’est une autre histoire n’est-ce pas?! Je suis certaine que si je demandais combien d’entre vous sont à l’aise de se regarder dans le miroir et de s’aimer, peu d’entre vous lèverait la main.

C’est un travail de tous les jours et ce n’est pas facile.

Il est beaucoup plus facile de se taper dessus avec nos mauvais côtés que de se féliciter de nos bons. Et si on changeait la donne? Et si on prenait son courage à deux mains et que l’on osait (enfin!) se regarder bien en face et s’aimer tout simplement? S’aimer avec nos imperfections, avec nos « poignées d’amour », avec notre nez retroussé ou nos dents écartés. Pourquoi ne pas nous voir avec nos yeux d’enfant, ceux-là même qui voient au-delà de l’apparence physique?

Et si l’on prenait le temps de s’aimer, tout simplement?

Namaste

Claudine Rainville

Cliquez ici pour accéder à ma page Facebook